menu site web

La Martinique

Economie et politique

Economie

L'économie de la Martinique est basée sur l'agriculture: la production principale est la canne à sucre, qui diminue en faveur de la production de la banane d'exportation. La canne à sucre est utilisée par de nombreuses distilleries locales pour être transformée en rhum, produit d'exportation le plus connu de la Martinique.

Les industries basent principalement leur production sur la transformation des produits agricoles et sont surtout concentrées dans la région de Fort-de-France et Lamentin.

L'agriculture et la pêche prévoient aux besoins de la consommation locale en priorité.

Le secteur tertiaire est en plein essor, le tourisme est en croissance et c'est l'un des pôles de l'économie de l'île.

mercato locale prodotti agricoli martinica produzione banane martinica produzione e taglio della canna da zucchero in martinica

Organisation de l'île

La Martinique est l'un des cinques départements français d'outre-mer (Martinique, Guadeloupe, Réunion , Guyane française et Mayotte) créées par la loi du 19 Mars 1946. Le 2 Mars, 1982 Martinique est devenue l'une des 26 régions françaises.

bandiera della Martinica

Le département est divisé en quatre districts [Fort-de-France, Trinité, Le Marin et Saint-Pierre], divisé en 45 cantons et 34 communes. Toute la législation nationale française y est appliquée, avec la possibilité de «mesures d'adaptation» en raison de la “situation particulière” (art. 73 de la Constitution française).

La Martinique a un conseil régional et un conseil général et est représentée au niveau national par quatre députés, deux sénateurs et un conseiller économique et social.

L'Etat est représenté par un préfet à Fort-de-France et de 3 membres de l'assemblée parlementaire à Trinite, Le Marin et Saint-Pierre.

En tant que département français, la Martinique fait partie de l'Union européenne, qui est reconnue comme région ultra-périphérique: en tant que telle peut bénéficier de mesures spécifiques afin d'adapter la législation communautaire en tenant compte des caractéristiques particulières de ces régions.

Retour haut de page