menu site web

La Martinique

Histoire de la Martinique

histoire de la martinique

La Martinique a été découverte par Christophe Colomb lors de son 4ème voyage, en 1502. L'île était habitée par des Indiens caraïbes et a été appelée Madinina, "L'île aux fleurs".

Au cours du XVII siècle, elle a été colonisée par la "Compagnie des Iles d'Amérique" qui a fondé une petite colonie sur la côte nord-ouest, qui est devenue l'ancienne capitale de Saint-Pierre.

Le 31 Octobre 1636, le roi Louis XIII a signé un décret autorisant l'utilisation d'esclaves dans les Antilles françaises.

Ainsi a commencé un processus intense de la colonisation, qui a suscité le conflit inévitable avec le peuple des Caraïbes; les travaux de déboisement entrepris par les colons pour l'insertion des plantations de canne à sucre ont aiguisés les conflits avec les autochtones, chassées de façon permanente de l'île en 1660.

L'île fut aussi sujette aux vues des britanniques, qui l'occupèrent pendant la période comprise entre 1794 et 1815, la soustrayant entre autre à l'effusion de sang de la Révolution française.

Parmi les affrontements entre les français et les anglais rappellons-nous la bataille au Rocher Du Diamant.

le rocher du diamant en martinique    

Le Rocher du Diamant est une pittoresque île volcanique de 176 m de haut à l'extrémité sud-ouest de l'île, en face de la plage du Diamant. Habitat intéressant naturel pour de nombreux oiseaux marins et un lieu attractif pour les plongeurs, cet éperon rocheux a une histoire particulièrement passionante à raconter. En 1804, ont débarqué 120 marins britanniques qui ont fait une petite forteresse, avec des casernes et des entrepôts, et l'ont appelés avec le même nom que le cuirassé insubmersible de la Royal Navy britannique, Diamond Rock. Pendant près d'un an et demi les Britanniques ont attaqués par des tirs de canons les navires français qui tentaient de traverser le passage. Les batailles ont finies avec la mise au point par les Français d'un plan pour tromper l'ennemi: l'amiral français a envoyé sur l'îlot un canot de sauvetage pleine de rhum, les Anglais isolés trop longtemps sont tombés dans le piège et les Français ont repris l'île.

L'île a été finalement rendue aux Français en 1815, quand, après les guerres napoléoniennes, l'empire français entrait dans une période de stabilité.

Tout au long de cette période une intense Traite des Noirs changea la population de la Martinique. La persistance de l'esclavage à l'époque révolutionnaire (contrairement à la Guadeloupe) fut à l'origine de nombreuses révoltes entre 1816 et 1848.

En 1848, Victor Schœlcher, ministre français des possessions di'Oltremare, a obtenu l'abolition de l'esclavage dans les Antilles françaises, convainquant le gouvernement provisoire de signer la Proclamation d'Emancipation.

L'histoire de l'île est marquée par un autre événement important, l'éruption de la Montagne Pelée le 8 Mars 1902 : le chef-lieu ,Saint-Pierre, ville la plus evoluée des Antilles françaises, elle a été complètement détruite par une des catastrophes naturelles la plus dévastatrice dans l'histoire de la Caraïbe et tous ses 30.000 habitants moururent. Le chef-lieu a finalement été transféré à Fort-de-France.

Depuis 1946, la Martinique est département français d'outre-mer et région française depuis 1982.

 

Retour haut de page